Complexe scolaire protestant Emmaüs de Conakry

Fondé dans les années 80, le CSP Emmaüs (Complexe Scolaire Protestant) a, dès sa création, assumé la fonction d’école pilote pour la cinquantaine d’établissements protestantes guinéenne. Ces écoles avaient alors répondues à l’appel lancé par le gouvernement appelant les instances religieuses à s’associer à l’effort national pour le développement de l’éducation. Rapidement, il est devenu nécessaire d’avoir un modèle de réflexion pédagogique et de gestion, c’est le CSP Emmaüs qui peu à peu a joué ce rôle.

Le complexe scolaire propose une scolarisation de la maternelle jusqu’au bac. Le projet éducatif de l’école a pour ambition de former des élèves qui connaissent ou adhérent à une éthique chrétienne pour pouvoir influencer positivement le développement du pays. Les défis relevés sont nombreux mais peuvent se résumer à trois enjeux :

  • proposer une éducation fondé sur des principes chrétiens à des élèves majoritairement musulmans,
  • permettre aux petits enfants, filles et garçons, de commencer le plus tôt possible leur scolarisation,
  • proposer un enseignement à des enfants dont le français n’est pas la langue maternelle.

Pour faire face à ces problématiques, le CSP a mis en place des postes d’aumôniers qui informent les élèves sur les fondements bibliques de l’enseignement reçu et régulent les tensions inter-religieuse quand il y en a. Le CSP a encouragé l’émergence puis le développement des classes de maternelle pour tous. Enfin, comme dans les classes publiques, le cursus propose deux années de CP afin de favoriser l’apprentissage du français, langue dans laquelle l’enseignement est donné.

 

Cspe1
Cspe2
Cspe3

 

Le CSP Emmaüs de Conakry regroupe environ 1200 élèves sur 5 bâtiments différents. Il enrichi la vie du quartier de Matoto où il est implanté en proposant des fêtes culturelle pour le voisinage autour des musiques et des contes traditionnels, il propose à ses élèves les services d’une bibliothèque, il organise des activités sportives qui participent aux tournois nationaux avec brio en basket et volley-ball notamment. Bien entendu venir au CSP nécessite de payer des frais d’écolage. Pour être plus accessible, l’école propose à plus de 10 % de ses élèves un statut de boursier. Ces derniers voient leurs frais de scolarité grandement réduit et s’engage à un travail assidu qui est encouragé et soutenu par des cours de soutien.

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.